Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / CRISE Covid-19 


fontsizedown
fontsizeup

Nouveau PROTOCOLE : Déposez sur le RSST !

mardi 16 juin 2020

La mise en oeuvre des annonces du Président de la République d’accueillir tous les élèves tout en appliquant le nouveau protocole va tourner à la quadrature du cercle dans les écoles. Ci-dessous quelques éléments sur les nouvelles dispositions à mettre en oeuvre, ainsi qu’une proposition de dépôt sur le RSST (Registre Santé Sécurité au Travail).

Le SNUipp-FSU a alerté le ministère sur le flou et l’écart entre les annonces d’un retour à 100% des élèves, alors que la réalité ne s’y prêtait pas. Cette nouvelle improvisation va une nouvelle fois mettre les collègues en porte-à-faux entre des annonces publiques et le fait qu’elles ne soient pas toujours applicables. Le risque est fort d’une poursuite du «  prof bashing » et le ministre doit protéger les personnels et dire clairement les choses.

A l’occasion de cette réunion la secrétaire générale a rappelé que l’objectif est d’accueillir 90 % des élèves, ce qui justifie le maintien des 2S2C, ainsi que leur financement par l’Etat, aussi insuffisant soit-il.

La réalité n’est pas la fiction que l’on vend dans les médias ! Cela va poser des problèmes, notamment, dans les cantines, même si la distanciation sera aussi assouplie. Nous espérons également que cela ne va pas entraîner une recrudescence des contaminations d’ici les vacances.
Nous demandons de la souplesse afin d’accueillir au mieux les élèves à l’école, en fonction des possibilités des équipes enseignantes, et bien souvent aussi des possibilités d’aide municipale.

DEPOT SUR LE RSST :

Nous vous proposons, si vous pensez que vos conditions de travail ont été / sont impactées, de déposer un signalement sur le RSST (Registre Santé et Sécurité au Travail). Cela permet en effet de signifier à notre hiérarchie notre désaccord sur les conditions de travail mises à mal. Chacun doit définir son contenu en fonction de son vécu, mais nous vous proposons ceci :

« Les multiples injonctions de ces dernières semaines m’ont conduit à devoir changer continuellement l’organisation de l’école, de la classe, en devant faire avec les contradictions, le manque de moyen, le manque d’aide, la précipitation.

Je suis soumis en permanence au stress de cette situation, qui fait reposer sur les épaules des enseignants l’ensemble des problèmes du quotidien. Ce stress se traduit par...
- des douleurs
- des insomnies
- des angoisses
- des problèmes de dos et de vue
- des vertiges dus à la fatigue
- un mal-être général
- des sautes d’humeur liées à l’énervement
- des difficultés relationnelles avec mes collègues, ma famille
- une tristesse profonde de ne pas pouvoir tout faire professionnellement ou de ne plus accorder assez de temps à ma famille
- une perte de sens de mon métier
- ...liste non exhaustive à personnaliser.

Aujourd’hui on me demande à nouveau quelque chose de difficile à mettre en place : accueillir tous les élèves avec des règles de distanciation, et organiser ce retour en très peu de temps. Une fois de plus, les annonces se succèdent, la précipitation et le flou dominent, tandis que les équipes d’écoles doivent se débrouiller seules. Je n’en peux plus.

Au début du confinement, M le Ministre disait que nous étions prêts. Je ne l’étais pas, mes collègues non plus. Nous avons fait preuve d’une adaptabilité poussée bien au-delà de la normale. La situation nous l’imposait, notre volonté de maintenir un service public le meilleur possible pour les usagers, aussi. Là, la situation d’extrême urgence est passée, vous permettant d’anticiper les évolutions, la communication médiatique.

Alors pourquoi le protocole n’est-il pas paru juste après l’annonce de M le Président de la République ?

Pourquoi devons-nous attendre les interventions médiatiques pour apprendre en même temps que les familles les modalités que nous devons mettre en place et appliquer ?

Ce lundi, vous nous demandez de nous préparer sans pouvoir nous en dire plus. Mais comment se préparer correctement sans connaître le cadre dans lequel travailler ? Comment allons-nous pouvoir préparer matériellement une n-ième rentrée dans un délai aussi court tout en gérant nos élèves, le travail de classe et en appliquant un protocole différent ? Quelle image donnons-nous aux familles qui nous interrogent et à qui on ne peut pas répondre ? Les questions sans réponse s’accumulent et dépassent mes capacités d’adaptation. Cela me déstabilise totalement. ».


Comment faire un dépôt RSST ?

PDF - 323.2 ko
dépôt RSST

- https://extranet.ac-caen.fr/sante_s...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |