Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Direction 


fontsizedown
fontsizeup

DIRECTION : que faire du questionnaire ministériel ?

jeudi 21 novembre 2019

Le questionnaire ministériel sur la direction Direction d’école : pour quoi faire ? qu’en faire ? Décryptage...

Le vif émoi suscité par le suicide de notre collègue directrice Christine Renon et les importantes mobilisations enseignantes qui ont suivi ont obligé le ministre de l’Education Nationale à bousculer son agenda social pour se pencher sur les conditions de travail des directrices et directeurs d’école.

Le SNUipp-FSU a présenté au Ministre un plan d’action de 15 mesures d’urgence pour la direction d’école, à prendre sans tarder.

Mais le ministère, sourd au diagnostic et aux revendications, préfère lancer un questionnaire à destination des 45000 directrices et directeurs.

Le diagnostic est pourtant déjà connu, les mesures à même d’améliorer nos conditions de travail également. Quel est alors le but de ce questionnaire ?
- Gagner du temps ? Les 11 suicides d’agents de l’Education Nationale depuis cette rentrée scolaire, et le nombre croissant de collègues en souffrance ne le permettent pas, il y a urgence !
- Donner l’illusion d’écouter les personnels ? Nous ne sommes pas dupes, et ne comptons pas sur le ministre qui a démontré à de multiples reprises son déni de notre professionnalisme
- L’utiliser à des fins politiques ? De la même façon que les résultats des évaluations nationales ont été manipulés, nous ne nous faisons pas d’illusion sur la restitution et l’analyse qui en seront faites.
- Morceler les équipes ? Adresser ce questionnaire uniquement aux directrices et directeurs n’est pas un choix anodin du Ministère. Par l’exercice solitaire et individuel de la réponse à ce questionnaire, le ministère accroît l’isolement des collègues chargés de la direction d’école.

Pour toutes ces raisons, nous appelons toutes les équipes :
- à s’emparer collectivement du texte de ce questionnaire pour y réfléchir collectivement, et rompre l’isolement du collègue directeur-rice sur ces questions métier (Nous rappelons que cette consultation est facultative).
- à prendre connaissance des éléments de décryptage que nous mettons à disposition ci-dessous :

Décryptage...

QUESTIONS 1 à 11 + 13 + 29 à 31 :

- Description du contexte d’exercice et « profil » du collègue chargé·e de la direction d’école.
- Ces questions n’ont d’autre intérêt que de contextualiser les réponses.

QUESTION 12 : Quels seraient pour vous les mots qui caractériseraient l’exercice de votre fonction de direction / votre métier ?

- Cette question ouverte donne la possibilité d’exprimer la pénibilité du métier, la dégradation de nos conditions de travail.

QUESTION 14 : A combien estimez-vous le nombre total d’heures que vous consacrez aux tâches de direction dans une semaine, en moyenne (temps de décharge inclus) ?

- La DEPP (qui dépend du ministère de l’Education Nationale) dans son rapport de 2013 évaluait le temps de travail des enseignant.es du premier degré à 44 heures par semaine, auxquelles il fallait ajouter les journées de pré-rentrée, ainsi qu’une estimation de 20 jours travaillés durant les vacances.
- Les enquêtes flash sur le temps de travail initiées par le SNUipp-FSU en 2012 puis en 2018 ont confirmé un temps de travail effectif bien au-delà du cadre réglementaire. Mais la seule réponse du Ministère sur cette problématique a été de rendre possible par décret en juin dernier cinq journées de formation continue obligatoire sur le temps de vacances ! Que cherche à démontrer le Ministère au travers de cette question spécifique du temps dévolu à la charge de direction ?

QUESTION 15 : Êtes-vous d’accord ou pas d’accord avec les affirmations suivantes ?

- A-t-on sérieusement besoin d’une enquête pour répondre à ces questions ??
- Oui, la directrice ou le directeur sont constamment interrompus dans leurs tâches, que ce soit sur leur temps de classe ou celui de décharge de direction. Ces « empêchements » sont sources de stress professionnel.

QUESTIONS 16 - 17 :

- Ce sont les deux seules questions où l’idée de pénibilité apparaît, mais ces questions fermées ne permettent pas d’approfondir le sujet.

QUESTIONS 16 - 20 - 23 - 25 - 26 :

- Dans ces questions apparaissent les termes de « pilotage pédagogique », « pilotage de l’équipe éducative de l’école » et « au niveau de la circonscription », de reconnaissance de l’« autorité », de la possibilité d’être « associé à l’évaluation des professeurs de votre école »… !
- Même s’il n’est pas cité in extenso, c’est bien la mise en place du « statut du directeur » qui est avancé ici en sous-main. Les verbes « animer, coordonner » ne sont pas utilisés par le Ministère qui leur préfère « piloter »… Les réponses apportées à ces cinq questions sont certainement les plus piégeuses. Les écoles ne sont pas, sur le plan réglementaire et juridique, des « établissements ».
- L’enseignante ou l’enseignant en charge de la direction d’école assume une fonction : elle ou il n’est ni « chef d’établissement », ni fonctionnaire d’autorité. Le supérieur hiérarchique des enseignants adjoints n’est donc pas le directeur mais l’inspecteur de l’Éducation nationale de la circonscription (IEN). Le SNUipp-FSU refuse tout projet qui diviserait la profession en conférant à la direction un statut et un rôle hiérarchique relevant d’une conception managériale. A contrario, la notion d’équipe doit être consolidée avec des moyens impartis.

QUESTION 22 : avez-vous des pistes concrètes d’amélioration de vos tâches de direction à proposer ?

- des aides (matérielles et humaines via des emplois statutaires) à la direction et au fonctionnement de l’école,
- une augmentation du temps de décharge,
- une augmentation des rémunérations,
- des formations initiales et continue de qualité sur le temps de service…

QUESTION 28 : Y a-t-il une question qui n’a pas été posée précédemment et qui aurait dû l’être ?

- Le recours à la médecine du travail, les incidences sur la santé du collègue chargé de la direction, le souhait ou non de continuer à assumer ces tâches…

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |