Vous êtes actuellement : METIER  / Rythmes scolaires 


fontsizedown
fontsizeup

RYTHMES sur CHERBOURG : suite...

vendredi 22 décembre 2017

Plus d’une centaine d’enseignant-e-s, de parents et d’ATSEM se sont rassemblé-e-s mercredi soir devant l’hôtel de ville Cherbourg-en-Cotentin afin de dénoncer le manque de concertation entre la communauté éducative et la municipalité sur le retour ou non de la semaine à 4 jours. Nous invitons, enseignant-e-s, parents, ATSEM au nouveau rassemblement prévu dans le courant du mois de janvier pour faire entendre votre voix !

Des conseils d’école ont déjà voté pour un retour à la semaine de 4 jours et les consultations auprès des familles sont majoritairement favorables à cette configuration.

Une délégation a été reçue par Messieurs Hébert et Lepoittevin, maires délégués d’Equeurdreville et Tourlaville pour exprimer leur mécontentement sur la promesse d’une concertation non tenue par les élus.
Ces derniers justifient leur manque de consultation par un manque de temps et par des difficultés d’organisation entre les communes. Ils justifient leur choix de maintenir la semaine de 4,5 jours par le maintien des subventions de l’état et l’attente d’une évaluation par l’éducation nationale pour jugée de la pertinence de ces rythmes ( non prévue à ce jour !).

Même si les élus reconnaissent fébrilement le non-respect de leur engagement de consultation, ils n’ont exprimé aucun souhait d’une ouverture de dialogue.

Nous incitons les écoles à maintenir leur conseil d’école extraordinaire et à faire remonter aux élus et à l’administration le résultat de ce vote. N’hésitez pas à y joindre le résultat des enquêtes menées auprès des familles.

Nous soutenons également l’initiative des directeurs à faire un courrier collectif de demande de dérogation pour toutes les écoles qui souhaitent le retour à la semaine de 4 jours.

Faites-nous remonter vos décisions de conseil d’écoles afin que nous ayons une vision globale de la situation sur Cherbourg-en-Cotentin.

Nous invitons, enseignant-e-s, parents, ATSEM au nouveau rassemblement prévu dans le courant du mois de janvier pour faire entendre votre voix.