Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Salaires 


fontsizedown
fontsizeup

ISAE : le SNUipp-FSU s’adresse au ministre

mercredi 6 décembre 2017

Dans un courrier adressé au ministre de l’Éducation nationale, le SNUipp-FSU lui demande une nouvelle fois que toutes et tous les enseignants du premier degré bénéficient d’une revalorisation équivalente aux 1 200 euros de l’ISAE...

La création de l’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (ISAE) pour les enseignantes et les enseignants du premier degré, puis son augmentation à 1 200 euros, a participé d’une première prise en compte du déclassement salarial des professeurs des écoles.
« Cependant cette reconnaissance de leur investissement ne concerne pas la totalité des enseignants, une partie d’entre eux en est partiellement ou totalement exclue », déplore le SNUipp-FSU dans un courrier qu’il vient d’adresser au ministre de l’Éducation nationale.

Des injustices à corriger

C’est le cas pour les personnels qui du fait d’un exercice en service partagé, ne perçoivent qu’une partie de l’ISAE :
- les PEMF,
- les secrétaires de CDOEA,
- les enseignants mis à la disposition des MDPH,
- ceux qui exercent en milieu pénitentiaire, en classe relai ou en centre éducatif fermé,
- ceux affectés au CNED (à la différence de leurs collègues du 2nd degré) et en ERPD,
- les coordonnateurs REP
- les conseillers pédagogique ;

Autant de missions qui n’ouvrent pas droit aujourd’hui au versement de l’ISAE.

Enfin, une partie des enseignants de SEGPA, d’EREA ou d’Ulis-collège voient même leur rémunération baisser du fait du remplacement par cette même ISAE d’une indemnité qui leur était plus favorable.
Le SNUipp-FSU invite ces derniers à s’adresser à leurs parlementaires.

Pour le syndicat, il s’agit bien d’une injustice envers « des agents de l’État qui, au quotidien, s’investissent pour la réussite des élèves.  » Il demande donc au ministre « de permettre à l’ensemble des professeurs des écoles et des instituteurs de bénéficier de cette revalorisation de 1 200 euros. »

Aller plus loin :
- Lire la lettre au ministre