Vous êtes actuellement : METIER  / RDV de carrière & IEN 


fontsizedown
fontsizeup

Un RDV de CARRIERE, c’est quoi ?

lundi 28 août 2017

Un rendez-vous de carrière c’est quoi ? Et qui sera concerné ? Toutes les réponses aux questions que vous pouvez vous poser...

Dans le cadre de PPCR, le système d’évaluation des enseignants a été réformé : le décret met fin aux inspections dont la fréquence, la durée, les objectifs variaient et supprime la note pédagogique. Il crée ainsi trois rendez-vous de carrière et devrait renforcer le rôle d’accompagnement des IEN.

Un rendez-vous de carrière, c’est quoi ?

Il prendra la forme d’une inspection en classe suivie d’un entretien avec l’IEN qui complétera une grille d’évaluation, rédigera un compte-rendu et proposera un avis.

L’avis définitif pouvant varier de « à consolider » à « excellent » sera arrêté définitivement par l’IA et permettra à 30 % des collègues de voir leur accès au 7ème et/ou au 9ème échelon accéléré d’une année. La durée de carrière pour atteindre le 11ème échelon de la classe normale variera ainsi de 24 à 26 ans.

Pour l’accès à la hors classe, l’avis sera transformé en élément d’un barème non connu à ce jour.

Quand et combien de rendez-vous de carrière ?

Trois rendez-vous de carrière seront programmés tout au long de la carrière :
- dans la seconde année du 6ème échelon
- entre 18 mois et 30 mois depuis la promotion au 8ème échelon
- dans la seconde année du 9ème échelon pour l’accès à la hors classe

La liste des collègues inspectables est dressée en juin et chaque collègue est informé-e de la visite de l’IEN un mois à l’avance. Un guide permettra de connaître les attendus et les objectifs de ce rendez-vous de carrière.

Un 4ème rendez-vous concernera les collègues éligibles à la classe exceptionnelle mais cette fois sans visite en classe mais un avis émis par l’IEN au regard de l’ensemble de la carrière.

Qui sera concerné par un rendez-vous de carrière cette année ?

- les PE promus au 6ème échelon entre le 1er septembre 2016 et le 31 août 2017
- les PE promus au 8ème échelon entre le 1er mars 2016 et le 29 février 2017
- les PE promus au 9ème échelon entre le 1er septembre 2016 et le 31 août 2017

Qu’en dit le SNUipp-FSU ?

Il revendique une déconnexion complète de l’inspection et du déroulement de carrière. Le principe de la cadence unique annoncé dans PPCR doit être une réalité pour tous y compris les enseignants ! Le SNUipp-FSU a insisté sur la nécessité de pouvoir établir un tableau d’avancement en fonction d’un barème basé sur des éléments objectifs. La transparence et l’équité de traitement doivent être garantis. Pour l’instant, il reste beaucoup d’inconnues. Le SNUipp-FSU continue d’intervenir auprès du ministère...

La classe exceptionnelle oui mais pour qui ?

Une nouvelle classe dite « exceptionnelle » sera créée au 1er septembre 2017 avec à terme un indice terminal à 972 ! Un problème cependant et pas des moindres, l’accès à ce grade ne sera possible qu’à certaines conditions et exclut de fait la grande majorité des collègues !

80 % des promotions se feront parmi les PE ou psychologues qui, ayant atteint au moins le 3ème échelon de la hors classe, justifient de 8 années, continues ou discontinues, en éducation prioritaire et/ou sur des fonctions particulières : directeurs et chargés d’école, directeurs d’EREA et directeur adjoint de SEGPA, conseillers pédagogiques, PEMF, enseignants référents handicap.

20 % des promotions se feront parmi les PE ou psychologues de l’éducation nationale au nouveau 6ème échelon de la hors classe et qui ont fait preuve d’une “valeur professionnelle exceptionnelle”.

Le taux d’accès au 1er septembre 2017 est de 1,43 %, ce qui signifie que seuls un peu plus de 5 000 collègues pourront y accéder.

L’objectif est d’amener 10% des effectifs du corps des PE et des psychologues de l’éducation nationale à la classe exceptionnelle en 2023.

Pendant une période transitoire de 4 ans, les personnes remplissant les conditions d’accès doivent faire acte de candidature en déposant un dossier constitué d’un curriculum vitae. L’administration n’est pas en capacité de le faire ! Un arrêté et une circulaire départementale en préciseront les modalités.

Le SNUipp-FSU est fortement opposé à l’existence d’une classe exceptionnelle. La reconnaissance des missions de certain-es enseignant-es, si elle est nécessaire, ne peut pas se traduire par un meilleur déroulement de carrière qui exclut la grande majorité des autres enseignants.

Le SNUipp-FSU demande que tous les personnels puissent terminer leur carrière à l’indice 1000.