Vous êtes actuellement : METIER  / Rythmes scolaires 


fontsizedown
fontsizeup

4 jours ou 4 jours 1/2 à la RENTREE : REPONSES aux questions

vendredi 23 juin 2017

Le 23 juin eu lieu le CDEN (Conseil Départemental de l’Education Nationale) en présence, entre autres, du DASEN, du préfet et de représentants d’élus. Nous avons réussi à obtenir de l’administration quelques informations répondant aux nombreuses interrogations des collègues quant au passage à une semaine de 4 jours dès la rentrée de septembre 2017...

Conditions pour un passage à 4 jours dès septembre 2017 :

- que le décret Blanquer, revenant sur l’obligation des 5 matinées, soit publié (il vient d’être présenté au Comité Technique Ministériel) ;
- que ne se posent pas de problèmes majeurs de transport (auquel cas le préfet s’y opposerait) ;
- que cela soit voté en Conseil d’école (il n’y a pas besoin de faire un PEdT) ;
- que le Maire donne son accord ;
- que la majorité des conseils d’école d’un territoire donné (commune, communauté de communes...) ait voté favorablement au changement ;
- que le CDEN émette un avis ;
- que le DASEN approuve finalement la modification.

Si le décret Blanquer était publié dans les jours qui viennent, les écoles qui le souhaitent pourraient convoquer un conseil d’école extraordinaire et soumettre un éventuel emploi du temps à 4 jours à la DSDEN.

Un nouveau CDEN, entérinant ces nouveaux emplois du temps, aurait alors lieu fin août.

Nous avons dénoncé avec vigueur le grand flou, le manque d’informations et de calendrier précis entourant ces éventuels changements qui mettent en difficulté les collègues sur le terrain face aux parents et aux élus dans certaines écoles.

Emplois du temps présentés au vote lors de ce CDEN et entrant dans le cadre de l’actuel décret :

- 93 écoles ont déposé un nouvel emploi du temps sur 4,5 jours.
- 149 demandent une dérogation (Hamon ou autre...) dont 26 pour travailler 8 demi-journées avec 5 matinées.

Ces emplois du temps ont été soumis en bloc au vote : La FSU a été la seule à voter CONTRE avec FO.

Voici quelques points qui nous ont particulièrement interpellés et conduits à voter contre ces emplois du temps :
- Certains emplois du temps présentent des irrégularités et semblent ne respecter que peu les rythmes des enfants
- Quelques mairies ont renvoyé des emplois du temps sans l’avis du Conseil d’école
- Les disparités de rythmes d’une école à l’autre sur le département sont de plus en plus importantes (l’Education Nationale semble perdre de plus en plus son côté « national » !)
- Les horaires des TAP ne sont pas indiqués pour une partie des emplois du temps
- La DSDEN n’a pas pu nous dire combien d’écoles ne feront plus de TAP à la rentrée (en les remplaçant éventuellement par des garderies payantes...)
- 50 communes (ou communautés de communes) ont déjà exprimé leur souhait auprès du DASEN de revenir à la semaine de 4 jours dès la rentrée prochaine (en cas de publication du décret Blanquer).

Le DASEN et le préfet n’ont pu que regretter qu’aucun bilan des rythmes Peillon/Hamon n’aient été fait par le Ministère ou par l’Etat (qu’ils représentent !). Les seuls bilans réalisés l’ont été par les maires ruraux de la Manche il y a quelques mois et par le SNUipp-FSU ce mois-ci.