Vous êtes actuellement : METIER  / Rythmes scolaires 


fontsizedown
fontsizeup

Résultat de notre CONSULTATION sur les RYTHMES scolaires

jeudi 22 juin 2017

Alors qu’un nouveau décret sur les rythmes scolaires est paru, nous vous présentons les résultats de notre consultation auprès des enseignants des écoles...

Alors que le ministère de l’Éducation nationale présentait le 8 juin son projet de décret sur les rythmes scolaires, le SNUipp-FSU a lancé dès le 2 juin une consultation nationale et recueilli en quelques jours plus de 28 000 réponses. Dans un contexte de conditions de travail difficiles, les enseignants des écoles rappellent leurs exigences.


DANS LA MANCHE

Les centaines de collègues de la Manche qui ont répondu à l’enquête font quasiment les mêmes constats que ceux présentés par les résultats nationaux donnés ci-dessous :
- Ils ne souhaitent pas conserver le rythme actuel de leur école (79%)
- Ils veulent avoir la possibilité de pouvoir travailler sur 4 jours (70%).

Ils jugent négatifs (ou très négatifs) les impacts des rythmes actuels sur :
- l’attention des élèves (70%)
- le climat de classe (57%)
- l’absentéisme (69%)
- les conditions de travail (79%)
- leur vie personnelle (78%)

Ils sont plus mitigés sur :
- les impacts sur les apprentissages (50% négatifs / 22% positif)
- les 5 matinées de travail (44% négatif / 31% positif)
- les impacts sur le travail en équipe (51% négatif / 13% positif)
- les impacts sur les relations avec les parents (37% négatif / 5% positif)


RESULTATS NATIONAUX

Lire les résultats complets de cette consultation

Mais, ils savent aussi que l’essentiel est ailleurs. Ils demandent :
- une baisse des effectifs par classe, particulièrement élevés en France.
- la reconnaissance de tous leurs temps de travail.
- le développement des RASED.
- la généralisation du « Plus de maîtres que de classe ».
- d’être aidés pour réussir l’inclusion de tous leurs élèves
- d’avoir du temps pour le travail en équipe
- de bénéficier d’une formation de qualité.

Le SNUipp-FSU a voté pour ce projet de décret lors du Comité technique ministériel. Un vote qui prend acte de la volonté majoritaire de la profession de pouvoir bénéficier d’organisations de la semaine sur 4 jours ou 4 jours et demi, mais qui n’approuve nullement une éventuelle liberté de choix aux seules communes. Le Conseil d’école doit rester le pivot de l’organisation scolaire de chaque école.