Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Pédagogie  / Apprentissages 


fontsizedown
fontsizeup

ATTENTATS : Comment en parler en classe ?

dimanche 15 novembre 2015

Dès lundi, dans les classes, les questions émergeront. Comment traiter l’émotion, comment rassurer ? Comment gérer avec les enfants, nos élèves, ces événements dramatiques ? Dans l’urgence, quelques premières pistes.

Aujourd’hui, c’est la sidération et l’effroi. Nos premières pensées vont aux victimes et à leurs proches. Face à la barbarie, nous avons besoin d’unité, de solidarité pour défendre la démocratie et les libertés.

Après les attentats de Charlie Hebdo et de l’hypercasher en début d’année, le pays est une nouvelle fois touché par des attentats terroristes effroyables que la FSU condamne avec la plus grande fermeté. Elle tient à exprimer l’horreur que lui inspire ces actions meurtrières.

Les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité sont touchées de plein fouet par ces actes barbares qui ont frappés au hasard un vendredi soir en plein Paris. C’est tout le pays qui est atteint dans les valeurs qu’il représente mais aussi dans sa cohésion, son vivre ensemble. Les auteurs de ces actes visent en effet à installer la peur, l’opposition des citoyens entre eux, la stigmatisation d’une partie d’entre eux. La FSU appelle à l’inverse de cela à faire preuve d’unité et de détermination pour défendre la démocratie et les libertés.


Ce qu’il faut savoir au sujet des consignes ministérielles

Nous nous sommes adressés au ministère notamment au sujet de la minute de silence annoncée par le ministre de l’intérieur cet après-midi. Nous avons dit que pour l’école primaire, nous estimions qu’il fallait laisser aux enseignants toute latitude pour construire les formes les plus adaptées à l’âge et aux besoins des enfants pour évoquer les terribles attentats parisiens.

En effet, avec les petits de maternelle, et même en élémentaire, la minute de silence n’a pas vraiment de sens. Pouvoir en parler et mettre des mots sont beaucoup plus pertinents. Mais, c’est loin d’être facile. On peut parfois se sentir démunis et même envahi par l’émotion. Pour cela, nous avons, de plus, demandé au ministère qu’il mette à leur disposition des ressources utiles pour traiter cette question en classe dès lundi matin.

Le ministère nous a assuré qu’il passera consigne pour que les collègues puissent adapter ce moment à l’âge des élèves.

Par ailleurs, des indications à propos des voyages et sorties scolaires notamment sont précisées (voir ci-dessous).

De son côté, dans l’urgence, le SNUipp-FSU vient de proposer sur son site des premiers outils à diffuser auprès de nos collègues. (voir ci-dessous)


Ressources institutionnelles :

- Les consignes ministérielles sur la conduite à tenir les prochains jours (accueil des élèves, sorties habituelles et exceptionnelles...) A noter que la minute de silence décrétée peut être adaptée selon l’âge des élèves. Des échanges avec le cabinet de la ministre ont permis cet aménagement nécessaire notamment en maternelle.
- Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes à Paris ?
- Comment aborder un événement collectif violent et médiatisé ?
- Comment parler d’un drame de l’actualité aux élèves ?

Paroles d’experts :

- "Faut-il parler des attentats à nos enfants ?" Une interview vidéo du psychiatre Serge Tisseron pour Les maternelles en janvier dernier
- Comment réagir dans le cas où un élève serait plus directement concerné ? Hélène Romano, dans le Fenêtres sur Cours 417, livre quelques pistes. Il faut d’autre part contacter l’IEN au plus vite pour qu’un psychologue puisse éventuellement venir aider l’équipe enseignante dès lundi.

Des ressources pour la classe :

- Le dossier de 1jour1actu pour comprendre ce qu’il s’est passé
- Le poème d’Abdellatif Laâbi « J’atteste » écrit à l’occasion des attentats de janvier 2015
- Des ouvrages de littérature jeunesse : Après les attentats de janvier dernier, les éditions Rue du monde proposaient aux enseignantes et aux enseignants une série d’ouvrages pour parler de laïcité et de vivre ensemble. Des suggestions toujours d’actualité...
- Les chroniques Liberté, j’écris ton nom et Lire ensemble pour vivre ensemble de Marion Katak dans Fenêtres sur cours.
- « Mon petit quotidien (6-10 ans) », numéro spécial à télécharger
- « Mon quotidien (10-14 ans) », numéro spécial à télécharger
- Le ptit Libé

Des journaux :

- Les "Unes" de la presse du 14 novembre 2015
- Les "Unes" d’aujourd’hui de la presse nationale
- Les "Unes d’aujourd’hui de la presse régionale
- Astrapi
- Le JDE
- "Je suis Paris" en dessins sur le site de Libération et sur padlet

Des vidéos :

- 1jour1actu "C’est quoi le terrorisme ?" et "C’est quoi le djihad ?"
- France TV Education : "C’est quoi le terrorisme par le professeur Gamberge"
- Arte Journal Junior du dimanche 15 novembre

D’autres ressources encore :

- Dans un dossier élaboré par les Cahiers pédagogiques

Pour vous :
- Comprendre en 2mn qui est Daesh sur le site des Inrocks
- Comprendre la domination de Daesh en sept minutes sur lemonde.fr
- Qui soutient qui en Syrie ? sur lemonde.fr
- L’émission Rue des Écoles sur France culture du dimanche 15 novembre : l’école face aux attentats


Le communiqué intersyndical

Après les attentats effroyables commis cette nuit à Paris, les organisations signataires CGT - CFDT - CFE CGC – CFTC – UNSA – Solidaires – FSU assurent de leur solidarité toutes les personnes et leurs proches qui en ont été victimes.

En frappant indifféremment la population, en ciblant des lieux de culture, de sport ou tout simplement de loisirs et de rencontres amicales, fréquentés par beaucoup de jeunes, les terroristes envoient un message clair : c’est bien toute la société qui est aujourd’hui visée.

C’est pourquoi le mouvement syndical, tout comme il s’était rassemblé après les attentats de janvier dernier, exprime ensemble son émotion mais assure aussi que rien ne saurait remettre en cause sa détermination à lutter contre toute les atteintes à la démocratie, à la paix et aux libertés.

Comme elles l’avaient fait au début de l’année 2015 en décidant de travailler sur toutes les incidences pour le monde du travail, matérialisé par le texte "Vivre ensemble, Travailler ensemble", les organisations syndicales se retrouveront très prochainement pour poursuivre leurs échanges sur la situation créée par ces attentats et poursuivre leur engagement pour lutter contre les replis, les stigmatisations, les divisions, contre toutes tentatives de terreur dans lesquelles veulent nous enfermer les terroristes, afin de continuer à faire société ensemble.

Paris le 14 novembre 2015

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |